Emmanuelle Radzyner

Emmanuelle Radzyner

Exposition 28/10 • 23/12/2017

Serre divine

Vernissage le 27 octobre à 18h30

Installation in situ en papier

Emmanuelle Radzyner est une plasticienne grenobloise qui maîtrise le papier. Ce matériau lui a permis
d’ouvrir le champ des possibles. Il peut être froissé, découpé, plié, déchiré… Chaque aspect est un nouvel
horizon qui s’offre à elle pour expérimenter et créer.

Pour cela, elle aime s’imprégner d’un lieu et de son histoire. Ses installations, composées de la multiplication d’un même élément, jouent avec l’envahissement face au vide, avec l’éphémère face à l’éternité. L’éternité est justement le thème abordé pour son exposition au centre d’art Les 3 CHA. Elle a choisi de rassembler deux entités millénaires, éternelles : la chapelle du château (1184) et le Ginkgo, gigantesque arbre et espèce végétale la plus ancienne.

L’installation présentée offre un mariage entre deux points cardinaux où la culture occidentale accueille
l’orientale. Elle la préserve en son sein telle une serre divine où le corps du visiteur devient infiniment
petit. Il est vrai que l’on n’entre pas dans une exposition de sculptures ou de peintures où l’on observe
chaque oeuvre individuellement, de la même manière que l’on se plonge dans une installation d’Emmanuelle Radzyner. Nous entrons littéralement dans l’oeuvre et nous la visitons de l’intérieur.

Duy Anh Nhan Duc

Duy Anh Nhan Duc

Exposition 12/07 • 17/09/2017

Hope

Vernissage le 11 juillet  à 18h30

Sculptures Végétales

Artiste vietnamien vivant et travaillant à Paris, Duy Anh Nhan Duc a fait de la nature la matrice de ses œuvres. Une recherche constante d’alliance et d’osmose pour donner à voir le végétal autrement.

« J’essaie par mes créations de capturer l’allure si unique des végétaux, de retranscrire les émotions qu’ils suscitent en moi et de les mettre en scène dans la narration qu’ils m’évoquent. »

Dans son atelier il transforme sans les contraindre pissenlit, trèfle, pavot, hortensia, lichen… glanés au cours de ses promenades, en œuvres par lesquelles le cycle du temps s’arrête et devient poésie de la fragilité de l’instant. Entre prise de conscience et beauté de l’éphémère, méditation et radicalité de la nature, Duy Anh Nhan Duc plonge sans cesse dans la beauté du vivant.

La nature retrouve, dans la chapelle de Châteaugiron, son caractère sacré. Les cimes du ciel et ses douze mille pissenlits dessine une voie céleste avec ses graines volatiles. L’ombre fleurie, souvenir d’un arbre qui n’est plus, et qui a su à chaque cycle de sa vie, semer dans la terre ses fruits. L’espoir et ses milliers d’épines de rose ou encore L’éveil et ses innombrables aigrettes de pissenlit, deux êtres qui replacent l’humain au cœur de la nature et nous ouvrent à la voie du changement.

Entre force du vivant et magie de graines en dormance, symbole de vie et de renaissance perpétuelle, l’exposition HOPE invite à se connecter avec la nature dans un lieu qui invite à la communion.

Musique « Hope » composée par Benoît Cimbé.

 

 

Marc Johnson

Marc Johnson

Exposition 15/04 • 24/06/2017

Sacre du printemps

Vernissage le 14 avril à 18h30

Installation vidéo

Marc Johnson vit à Paris et travaille dans le monde entier. Architecte, plasticien, vidéaste, l’artiste s’exprime avec des médiums différents et investit toujours les lieux d’une façon singulière.

L’œuvre cinématographique YúYú, ayant reçu de nombreux prix en Europe et aux Etats-Unis, est le point central de l’installation au centre d’art. Cette vidéo de 15 min dédiée à un rite du printemps, perpétué par Shé Zuo Bin apiculteur en Chine, met en scène une alliance entre l’humain et la nature, représentée ici par les abeilles. L’homme devient sculpture vivante autant que sociale.

L’installation vidéo prend tout son sens au centre d’art, les couleurs de la chapelle rappelant celles du corps des abeilles, et la chapelle jouant le rôle de la ruche. La vidéo est saisissante, percutante et relie l’art et l’écologie en son sein.

Venez vivre une expérience inédite sonore et visuelle avec l’exposition Sacre du printemps, qui est la deuxième exposition monographique de l’artiste en France.

Partenaires de l’exposition

 

Logo Géant des Beaux Arts         logo_fond_blanc

 

Pierre Gaucher

Pierre Gaucher

Exposition 13/01 • 18/03/2017

Face à Face, corps à corps

Vernissage le 11 janvier à 18h30

Sculptures d’acier 

Nommé Maître d’Art en 1996, Pierre Gaucher est un artiste strasbourgeois qui fait corps avec le fer et l’acier. Il intègre dans son travail sculptural un monde qu’il souhaite autour des notions de rêverie et d’imaginaire.
Face à face, corps à corps vous invite à y entrer.

Les sculptures sont présentes, tantôt immobiles, tantôt en mouvements, rigides mais souples, venues trouver leur équilibre sur le granit de la chapelle. Elles entretiennent entre-elles des liens particuliers et vous attendent dans différents espaces de rencontre séparés par les rideaux à fils.
Le jeu se créé entre votre corps et celui des oeuvres. Les sculptures deviennent de véritables outils de mimétisme et d’identification.

La rencontre aura lieu, surprenante, envoûtante voire un peu déstabilisante…
… Peut-être ne ferons-nous pas la différence entre votre corps et les sculptures ?

Soo Kyoung Lee

Soo Kyoung Lee

sookyounglee.blogspot.fr

exposition 16/09 • 19/11/2016

à Claire-Voie

L’artiste est née à Séoul en 1969. Diplômée de l’Université de littérature française et linguistique de Séoul, elle est ensuite entrée à l’école d’Art Maryse Eloi à Paris.

L’oeuvre de Soo Kyoung Lee surprend par sa présence colorée et la diversité de ses structures abstraites.Chaque tableau se nourrit d’une somme de superpositions qui du fond, investissent progressivement la surface de la toile. On est surpris par « l’hyper visibilité» de phénomènes plastiques qui échappent au langage et à toute autre forme de représentation. Les peintures de Soo Kyoung Lee sont à l’image de sa pensée : une pensée libérée de toute idée préconçue lorsqu’elle laisse ses pinceaux s’exprimer.

Pour son exposition au centre d’art Les 3 CHA, l’artiste présente 9 grands-formats conçus exclusivement pour l’exposition À Claire – Voie.

Le titre qui présente alternativement des espaces vides et des espaces pleins, telle l’image des volets
ajourés dits à claire -voie, renvoie directement aux peintures de Soo Kyoung Lee.
La scénographie choisie permet d’apprécier le châssis des toiles, laissé volontairement apparent et accroché sur des « mini » voûtes de la chapelle, réalisées par Guillaume Grall, menuisier de la ville.

 

 

 

 

Isa Barbier

Isa Barbier

www.isabarbier.fr/

exposition 23/04 • 25/06/2016

Orientations

Artiste contemporaine vivant dans le sud de la France, Isa Barbier vient de disperser dans la chapelle quelques milliers de plumes. Elle les ramasse. Ici et là, sur les îles méditerranéennes du Frioul ou de Lérins.

Après la récolte, le tri, la stérilisation, l’emperlage de chaque plume avec un peu de cire (comme dans le mythe d’Icare), l’oeuvre peut se déployer dans l’espace. Elle est suspendue, sans poids, à des fils fins. Oeuvre transparente conçue en fonction d’un espace donné, en harmonie avec l’architecture, l’histoire du lieu, elle est discrète, fragile, méditative.

« Oeuvre-recueil, oeuvre accueil, oeuvre caresse aussi, d’une totale humilité, suspendue entre nature et culture, au souffle léger du geste minimum, mais qui offre aussi la complexité de la goutte d’eau dans laquelle se reflète le monde alentour… » Ch. Buignet.

Ce printemps, deux installations viennent ponctuer l’architecture de la chapelle, pour orienter et émerveiller les visiteurs du centre d’art Les 3 CHA.

Quelques notes douces au cœur des pierres.

Mylinh Nguyen

Mylinh Nguyen

www.mylinh-nguyen.fr

exposition 23/01 • 19/03/2016

Des petits dieux de misère

Mylinh Nguyen est née en 1982 en Bretagne. Doublement diplômée des Métiers d’Art (DMA métal à l’ENSAAMA Olivier de Serres, et DMA broderie à l’ESAA Duperré), elle est formée par Fred Barnley. Elle développe alors un goût prononcé pour l’usinage des métaux cuivreux et met à l’épreuve des techniques traditionnelles de tournage.

 A la suite de ses études, elle est résidente aux Ateliers de Paris pendant 14 mois puis lauréate du prix pour l’Intelligence de la Main – Talent d’exception de la fondation Bettencourt-Schueller en 2013. Début 2015, elle part en résidence à la villa Kujoyama, à Kyoto.

Son travail parle du monde animal ; créatures étranges à mi-chemin entre l’univers mécanique et celui du vivant qui évoquent l’espace ténu où s’engouffrent les contraires : la grâce et le malaise, le sentiment d’inquiétude et la désinvolture, mouvement fluide mais figé dans l’instant, souplesse des courbes et dureté du métal.

La série présentée aux 3 CHA s’intitule Des petits dieux de misère. Elle prend forme entre Kyoto et Montreuil, au printemps 2015. Les pièces s’inspirent d’un texte de Jean-Baptiste Del Amo, d’un questionnement autour de la notion de secret, et des petits puzzles japonais en papier.

La collection de créatures, présentée sous forme de cabinet de curiosité, se fait aussi entendre. Cette greffe sonore est la résultante d’une collaboration avec Pablo Salaün, ingénieur du son. A partir d’entretiens réalisés dans la région et de sons concrets, l’installation évoque l’idée d’un secret, partagé avec le visiteur. Fragments de voix, interjections, extraits de phrases, construisent une image elliptique, un récit dont le thème central demeure mystérieux. A chacun la liberté d’imaginer le secret chuchoté par bribes, ici et là.

Mylinh Nguyen-Tournage from mylinh nguyen on Vimeo.

Marine Bouilloud

Marine Bouilloud

www.marinebouilloud.fr

exposition 14/11 • 19/12/2015

Expansion rythmée de la couleur • Vague cosmogonique - création in situ

La peinture de la plasticienne rennaise Marine Bouilloud invite à une immersion dans la couleur.
La géométrie et le jeu optique sont au coeur de sa démarche artistique. Ses oeuvres propagent de multiples
ondes sensorielles, contemplatives et solaires. Les courbes et lignes déployées avec minutie sont rythmées par des motifs et des nuances colorés, accompagnant le regard dans un voyage pictural.

Le centre d’art Les 3 CHA a choisi de vivre et de faire vivre à son public l’expérience de ses peintures.

Pour son exposition au centre d’art, Marine Bouilloud nous fait l’honneur de proposer une création in situ
en très grand format. C’est la voûte de la Chapelle, dite « en coque de bateau inversée » qui a inspiré
l’artiste pour cette pièce monumentale. Les bleus lumineux retrouvés nous plongent dans une « VAGUE
COSMOGONIQUE », peinture murale modulaire de 12 x 2.80 mètres.

 

 

Itinérances

Itinérances

Les Petites Cités de Caractère®  valorisent les communes atypiques, à la fois rurales, par leur population limitée et urbaine par leur histoire et leur patrimoine.

www.cites-art.com

exposition 10/09•31/10/2015

Rétrospective "L'Art dans les Cités"

Pour sa deuxième exposition, le centre d’art Les 3 CHA propose une déambulation au cœur des 22 Petites Cités de Caractère® de Bretagne, terre d’accueil d’artistes de tout temps.

Itinérances, rétrospective de «l’Art dans les Cités», vous accompagne à la contemplation et à la compréhension de l’identité du patrimoine breton à travers le regard croisé des artistes étrangers accueillis en résidence au cours de ces 10 dernières années.

Une quarantaine d’artistes, russe ou tchèque, chinois ou japonais, américain ou africain, issus de traditions artistiques différentes exposent aujourd’hui au centre d’art Les 3 CHA.

Venez vivre l’expérience : regarder, écouter et découvrir l’identité des cités bretonnes au sein d’une exposition d’art.

Degemer mat E Breizh* !

* Bienvenue en Bretagne!

 

 

 

Georges Dussaud

Georges Dussaud

Georges Dussaud est né le 4 mars 1934 à Brou, en Eure et Loir. Il vit à Châteaugiron, près de Rennes et travaille en Bretagne, au Portugal, en Inde, à Cuba, dans le monde entier depuis 1975.

www.dussaud-g.fr

exposition 05/06•30/08/2015

un parcours au long cours

« La photographie est devenue un prétexte pour aller vers l’autre, vers ceux qui par leur mode de vie simple, communautaire et chaleureux, me sont proches. »

Georges Dussaud, photographe Castelgironnais reconnu internationalement, joue avec le noir et blanc qu’il nomme matière. Il rend hommage à des êtres, à des paysages du monde et offre aux spectateurs des lectures poétiques de ses photographies. Sa vision humaniste, l’amour de l’autre découvert au cours de nombreux voyages, nous rendent inlassablement captivés par la beauté des œuvres et du monde qui nous entoure.

Pour son exposition Un parcours au long cours, Georges Dussaud souhaite établir un lien puissant entre les spécificités architecturales de la Chapelle et ses photographies. Au centre d’art LES 3 CHA, sorties de leur cadre, les photographies viennent ponctuer la Chapelle de façon étonnante, poétique et contemporaine.

 

Découvrez en images, le centre d’art à travers le regard de Georges Dussaud