Patrick Nadeau

Patrick Nadeau

16/04 au 19/06

MAGDALA - installation végétale

 

MAGDALA

Histoire et fleurs.

Patrick Nadeau est designer et architecte. C’est dans les années 2000 qu’il entreprend une réflexion l’amenant à intégrer des plantes au cœur de ses projets de design d’objet ou d’espace. Pour lui, le développement souvent incontrôlable de l’urbanisation oblige à repenser le rapport de l’homme à la nature en imaginant de nouvelles frontières entre espaces construits et espaces dédiés au végétal.

La chapelle, cet espace construit au XIIème siècle, n’y déroge pas. Pour ce printemps, Patrick Nadeau, accompagné de Marie-Marie Dutour, s’empare du lieu et crée une mise en scène monumentale et végétale aux reflets lumineux dorés. 55 000 tiges suspendues, sous lesquelles l’humain ne peut que s’émerveiller, relèvent la beauté des graminées séchées, comme une ode au règne végétal.

Les fleurs présentes dans l’exposition ont été récoltées à l’été 2021 en Dordogne par Marcelline Smetek & Quentin Geffroy de la ferme florale Champ Tigré. Les structures accueillant les fleurs ont été réalisées par Germain Gaschet, designer. L’éclairage a été pensé par Christian Pinaud.

Remerciements à la scierie Jamet de Trémorel pour les assises en douglas de Bretagne.

 

 

 

 

 

 

Portrait : © Edouard Jacquinet

Image en tête de page : © Eric Sander. Installation de Patrick Nadeau, Rainforest, Festival International des Jardins 2020, Domaine de Chaumont sur Loire.

 

Kegrea

Kegrea

15/01 au 20/03

TRANSITION

 

TRANSITION

Figuration et engagement.

Kegrea pourrait être présenté comme étant un archéologue et ethnologue contemporain. Il travaille à la collecte de traces pour (re)donner vie à des histoires, à des lieux, à des personnes. En fait, il s’intéresse véritablement à la mémoire des choses aujourd’hui disparues ou invisibles. Ce qu’il découvre enrichit sa réflexion pour devenir une parfaite matière première à des installations, peintures sur toiles ou murales.

Pour le centre d’art, Kegrea a souhaité traiter d’une préoccupation contemporaine, celle de la transition écologique dans laquelle l’humain est au cœur de la réflexion. L’installation est à vivre comme un tête à tête avec de gigantesques peintures longilignes et colorées flottant dans l’espace, tombant à hauteur des visiteurs. Tels des étendards servant d’emblèmes à quatre portraits d’acteurs de la transition écologique, les peintures sont des arrêts sur image d’un documentaire de l’artiste, visible dans l’installation.

Il s’agit d’appréhender, de questionner des modes de vie déjà bien installés dans le quotidien des personnes chez qui l’artiste s’est rendu.

Vernissage annulé. Présence de l’artiste le samedi 15 janvier de 11h à 13h sous conditions. 

 

 

 

 

 

 

Portrait : © Kegrea

Image en tête de page : © Kegrea, Pascal, 2021

 

 

 

 

 

 

 

edito pdf

 

A.I.L.O

A.I.L.O

09/10 au 12/12

Géométrie augmentée - installation lumineuse et sonore

 

GEOMETRIE AUGMENTEE

Exposition en partenariat avec le Festival Maintenant 2021 

Lignes et infini.

Derrière A.I.L.O. (Atelier d’Immersion Lumineuse et Obscure) se trouve Anna-Eva Berge, artiste plasticienne française qui produit des projets immersifs accompagnée d’une solide équipe lui ouvrant le champ des possibles, notamment Fabrice Leroux pour la création sonore.

Ombre, lumière. Lumière, ombre. Dans le travail de l’artiste tout évolue rapidement. Les lignes de lumière fuient vers l’infini, rencontrent des miroirs ou des installations venant perturber les règles géométriques.

Géométrie augmentée est pourtant bien le nom de l’exposition pensée pour le centre d’art. Le monument, plongé dans le noir, devient un espace de jeu pour la technologie, et sa grandeur ajoute une force à l’expérience. Le visiteur entre dans un monde lumineux et sonore où tout bouge sans cesse et dans lequel il sera difficile de marcher sur les lignes.

Vernissage le 08 octobre à 18h30 en compagnie de l’artiste (passe sanitaire exigé) : inscription 

 

 

 

 

 

 

Portrait : © Fabrice Leroux

Image en tête de page : © Fabrice Leroux. A.I.L.O.

 

 

Cyrille André

Cyrille André

17/07 au 19/09

Avenir - Installation sculpturale

 

AVENIR

Rêverie et gigantisme.

Cyrille André est un sculpteur vivant à Marseille. Son travail est pensé en grand voire très grand format et représente la plupart du temps l’Humain, au sens du terme Homo sapiens, l’être. Les formats complètement décomplexés des sculptures, sans détails de genre apparents, permettent d’appréhender l’universalité de l’espèce humaine, sa force mais aussi sa fragilité.

Au centre d’art, Cyrille André a souhaité traiter la figure de l’enfant qu’il considère comme des Êtres en devenir symbolisant ainsi notre futur. Affairés à confectionner des oiseaux en origami, eux aussi gigantesques, le visiteur entre dans un montre XXL doux, coloré et chaleureux. Tournée vers l’avenir, l’exposition invite à la rêverie intime et collective, portant un message d’espoir dans lequel l’Homme respecte le vivant et s’autorise à garder en lui la joie et l’innocence de l’enfance.

Vernissage le 17 juillet à 11h30 en compagnie de l’artiste.

Pass sanitaire obligatoire. 

 

 

 

 

 

Portrait : © Studio August, Marseille.

Image en tête de page : © Cyrille André, phase de production, 2021

Collection du Frac Bretagne

Collection du Frac Bretagne

26/06 au 19/09 - exposition hors les murs !

Georges Dussaud

 

GEORGES DUSSAUD

Images et humanisme.

Cette exposition photographique du Frac Bretagne autour de Georges Dussaud est présentée dans le donjon de Châteaugiron dans le cadre du projet Une traversée photographique en Bretagne. Georges Dussaud est castelgironnais et est aussi un citoyen du monde, qu’il parcourt à la rencontre des populations depuis le début des années 80. Du Portugal à la Grèce, de l’Irlande à l’Inde, ou sur le chemin des douaniers en Bretagne, ses pas le mènent à la découverte de territoires ruraux empreints de traditions ancestrales qu’il a à cœur de documenter.

Photographe humaniste, reporter de la vie ordinaire, c’est par l’usage de photographies noir et blanc, souvent au format panoramique, qu’il fonde sa détermination à englober l’humanité dans son entier. Ses reportages donnent lieu à des séries d’images sur lesquelles sont imprimés le labeur et la solidarité, communs à ceux qui, façonnés par la nature, y puisent force et dignité.

Représenté dans la collection du FRAC Bretagne depuis le début des années 80 par un ensemble de plusieurs séries, son travail a quelque chose d’universel et de sensible, prenant un sens poétique face à l’homme et sa condition.

En partenariat avec le FRAC Bretagne (œuvres de sa collection) et les Petites Cités de Caractère® de Bretagne

 

 

 

 

 

 

Image en tête de page : Georges Dussaud, Frades, de la série : Tras os montes, août 1981. Collection FRAC Bretagne © Georges Dussaud. Crédit photographique : Georges Dussaud.

 

                       
Philippe Desloubières

Philippe Desloubières

19/09 - 28/11

Inverse - exposition sculpturale

COVID19 / EXPOSITION FERMEE

INVERSE

Vice et versa.

Philippe Desloubières travaille avec des feuilles d’acier formées, découpées, soudées, tel un tailleur. Ce matériau lisse et résistant lui arrive souvent comme contraignant : il engage un affrontement avec la matière qui doit se plier à ses souhaits. Une fois formées, en couleur, les sculptures affirment leur caractère ludique, lyrique, dynamique, laissées brutes, elles manifestent davantage leur matérialité et leur densité.

Le centre d’art a donné envie à l’artiste de repenser la sculpture. Avec Inverse, il investit l’espace en partant des poutres et non du sol comme il le fait toujours ! Il s’agit de découvrir une pièce en suspension qui tel un oiseau vient troubler et enrichir l’espace créé par ses sœurs installées au sol et venant dialoguer avec elle.

Le feuillet d’exposition est disponible ici : Feuillet exposition Philippe Desloubières

Le programme des ateliers autour de l’exposition est disponible ici

Olivier Valla

Olivier Valla

Résidence artistique de juillet à septembre

Typha Latifolia

 

 

TYPHA LATIFOLIA 

Résidence artistique.

L’étang de Châteaugiron se pare d’une œuvre cinétique pérenne, pensée pour (re)découvrir le château. De la création de Typha Latifolia à son installation les pieds dans l’eau, Olivier Valla vous fait vivre toutes les étapes durant sa résidence.

Projet de résidence porté avec l’Office de Tourisme du Pays de Châteaugiron, en partenariat avec le centre d’art et avec le soutien de la Région Bretagne.

Découvrez la programmation des Vendredis au bord de l’O en lien avec la résidence.

 

 

 

 

 

 

 

Image en tête de page : © Olivier Valla, Typha Latifolia, 2021

 

Eric Vassal

Eric Vassal

22/05 au 04/07

Dessus / Dessous - installation sensorielle

 

DESSUS / DESSOUS 

Rondeur et reflet.

Le nuage, réel symbole divin dans l’Histoire de l’art, est, de façon onirique et contemporaine, mis en forme dans Dessus / Dessous. L’installation sensorielle en trois dimensions que l’artiste propose est composée de 4000 ballons, invitant à se retrouver la tête dans les nuages et dans la voûte grâce à un miroir pouvant faire rougir la galerie des Glaces du Château de Versailles. Il s’agit de vivre une déambulation ludique, poétique et peut-être un peu déstabilisante dans cet univers cotonneux et doux. Prenez garde, le dessus se mêle littéralement au dessous !

Eric Vassal est un artiste pluridisciplinaire puisque son travail s’est développé à travers un échange constant entre la sculpture, la peinture, l’estampe et la photographie. Il a d’abord été illustrateur pour des journaux prestigieux comme Le Monde ou Le Figaro avant de se lancer dans les arts visuels. Pour ses installations, il réfléchit bien sûr au lien que l’œuvre entretient avec l’espace, mais il prend également en compte le fait que ce dernier devienne collectif par la présence du public et de son parcours.

 

 

 

 

 

 

 

 

Image en tête de page : © Eric Vassal. Dessus/Dessous, Centre d’art Les 3 CHA, Châteaugiron, 2021.

Anne Poivilliers

Anne Poivilliers

Exposition du 27/06 au 30/08

Partition Sismique

Installation expérimentale

Rencontre avec l’artiste le samedi 29 août à 11h, gratuit, tout public

Anne Poivilliers est une plasticienne qui vit et travaille en Auvergne. Elle façonne le calque en volume, ce papier qui, malgré sa légèreté, permet de dégager une énergie. Dans la création artistique, son premier impératif est d’occuper le volume pour le transformer en un espace de propagation de la vibration. Cette
dernière est un sujet central de ces recherches.

Pour le centre d’art, Partition Sismique est une recherche sur les connexions, aussi diverses qu’elles puissent être dans le monde. L’installation figure un ensemble de filaments, tous reliés entre eux, proposant de prendre part à l’instant précis d’un tremblement provenant de la Terre, et où l’équilibre fragile est visible. Des vibrations provenant des visiteurs, de l’air, des murs, se propagent de façon aléatoire, chaque élément en est déterminant : c’est un rhizome, tout est lié, entraînant d’autres effets sur leurs passages, le basalte est mouvant… C’est peut-être ça l’effet papillon ?

A l’instar des réseaux sociaux, une connexion globale s’organise. 

Ouverture de l’exposition selon règles sanitaires COVID-19.

WAR!

WAR!

Exposition du 25/01 au 13/03

GRANDEUR NATURE!

Installation monumentale et immersive

WAR! vit à Rennes et travaille dans l’espace public du monde. C’est en adoptant la perche
télescopique et le rouleau de peinture comme outils de prédilection qu’il s’est fait connaître,
à Rennes notamment, pour y avoir réalisé des peintures monumentales en pleine rue. Issu
de l’art urbain, ses œuvres esquissent un univers poétique proche de la Nature qu’il affecte.

Au centre d’art, avec GRANDEUR NATURE!, il propose au public une installation gigantesque pensée pour le lieu, telle une ode à la nature surprenante, fascinante, pleine de vie et de mystères… 

« On dirait que quelqu’un a voulu se mettre à l’abri avec un ami.
Une démarche un peu folle.
Ou alors c’est le monde dehors qui est fou…
Tous les deux dans cette ancienne chapelle, l’humain et l’arbre veillent l’un sur l’autre.
Ils sont de la même famille après tout.

C’est sage un arbre, on peut lui demander conseil.
C’est généreux aussi, ça donne des fruits par centaines.
Ses graines sont des trésors.
C’est essentiel un arbre, ça relie le ciel et la terre. »  WAR!

Découvrez les thématiques de l’exposition dans le dossier pédagogique et à travers les ateliers proposés !