Les décors retrouvés

Les décors retrouvés

La chapelle du château de Châteaugiron conserve des décors peints de différentes époques.

DSC_0042

Fresque datant du XIIIIème siècle – Visage d’un Saint avec auréole

Avant travaux, les peintures murales étaient occultées par plusieurs couches de badigeon. Le travail de restauration a donc débuté par le minutieux dégagement des peintures, révélant une succession de décors, répondant aux différents remaniements du bâtiment.

Aujourd’hui la chapelle du château de Châteaugiron conserve des décors peints de différentes époques.

Dans le chœur le public est face à une période médiévale avec des décors qui s’étalent sur 3 siècles environ : du XIIème au XVème. Il a été choisi de ne pas privilégier une époque par rapport à l’autre. C’est un parti pris assez rare qui permet de retracer la longue histoire de la chapelle.

Choeur de la chapelle

Choeur de la chapelle

En effet des dégâts ayant eu lieu à la chapelle au cours des siècles, le décor initial datant du XIIème siècle n’est malheureusement présent qu’à l’état de rares vestiges.

D’après les recherches, le décor du chœur a été refait au XIIIème siècle.

Au début du XIVème siècle, l’effondrement de certaines parties du chœur a encore une fois conduit à la réfection des décors, période à laquelle appartiennent les plus beaux vestiges de peinture aujourd’hui visibles (mur nord cours du Château).

Actuellement, deux scènes importantes ornent les parois de l’avant chœur : la légende de St Martin (au Nord), ainsi qu’une scène de martyre (au Sud coté Passage Puits Saint Julien).

La légende de Saint-Martin

La légende de Saint-Martin (fin XIIIème et début XIVème). Il s’agit de la représentation de la Charité de Saint-Martin, assis sur son cheval il coupe son manteau en deux avec une épée pour le donner à un pauvre.

Aussi, une enluminure datée de la fin du XIIIème a pu être identifiée comme source de la peinture par les historiens du Groupe de Recherche des Peintures Murales. Elle représente la légende de St Martin.

Aussi, de très beaux personnages, présents sur la paroi Nord, appartiennent également à cette période. La qualité des visages confirme leur caractère exceptionnel.

Les vicissitudes du bâtiment se poursuivirent et, au XVème, la voûte de l’abside est entièrement refaite et ornée d’un nouveau décor représentant le Christ en gloire entouré des symboles des évangélistes. Ce décor est aujourd’hui dégagé mais reste lacunaire.

Dans la nef, la problématique a été différente car il s’agit de décors du XVIIIème, réalisés lors des grands travaux de réfection du château.

Au tout début du XVIIIème, en 1701 Jacques René Le Prestre de Lézonnet et sa femme, alors propriétaires, entreprennent des travaux d’embellissement du logis.

Les blasons seigneuriaux ajoutés dans la nef autour de 1768 honorent le couple pour avoir remodelé et agrandi le logis médiéval. La date des blasons correspond bien avec les dates de décès, 1764 pour Monsieur Leprestre et 1762 pour Madame Leprestre.

 

Fresques après restauration

Fresques après restauration