L’histoire de la chapelle

L’histoire de la chapelle

La chapelle dédiée à Sainte Marie-Madeleine, inscrite aux Monuments historiques, est le plus ancien vestige du château, puisqu’elle est attestée dès 1184. D’une grande sobriété architecturale, en grande partie romane, l’édifice va connaître différents usages au cours des siècles. Chapelle castrale elle devient église paroissiale durant quatre siècles, jusqu’en 1865, année du transfert du culte dans une nouvelle église construite, place des Gâtes.

Désaffecté, l’édifice est transformé en salle de patronage, puis réhabilité en salle de cinéma en 1927. La toiture de la nef est alors abaissée. Les projections cinématographiques cesseront en 1978.

Cette même année, l’archevêché cède par donation le bâtiment à la Ville.

Dès 2008, des travaux de démolition intérieure sont entrepris. Suivront six années d’importants travaux de restauration. Ils ont permis de mettre à jour des fresques dont les plus anciennes sont datées de la fin du XIIème siècle. D’une qualité et d’une ancienneté exceptionnelle, les décors ont fait l’objet d’une incroyable mise en valeur par un minutieux travail de restauration.

Ayant retrouvé son cachet, la chapelle du château de Châteaugiron, véritable joyau, a ouvert ses portes au public en 2015 en tant que centre d’art contemporain.

Lithographie de Félix Benoist

Lithographie de Félix Benoist